Ceci est une version HTML d'une pièce jointe à la demande d'accès à l'information 'Sanctions des personnes au RSA'.

 
 
CHARTE DE LA FONCTION DE MEMBRE DE 
COMMISSION LOCALE D’INSERTION (CLI) 
_____________________________________________ 
 
La loi n° 2008-1249 du 1er décembre 2008 généralisant le revenu de solidarité activité (RSA) 
et réformant les politiques d’insertion, énonce : 
•  La création du RSA – Article 1er (L. 262-1 du Code de l’action sociale et des familles 
(CASF)) 
I.  –  « Il  est  institué  un  revenu  de  solidarité  active  qui  a  pour  objet  d’assurer  à  ses 
bénéficiaires des moyens convenables d’existence,  afin de lutter contre la pauvreté, 
encourager l’exercice ou le retour à une activité professionnel e et aider à l’insertion 
sociale des bénéficiaires.
 » 
•  La participation des allocataires RSA – article L. 115-2 du CASF 
« La  définition,  la  conduite  et  l’évaluation  des  politiques  mentionnées  au  présent 
article sont réalisées selon des modalités qui assurent une participation effective des 
personnes intéressées.
 ». 
•  Intégration des représentant·e·s des allocataires du RSA dans les CLI – Article 3 
(L. 262-39 du CASF) 
« Le  Président  du  conseil  départemental  constitue  des  équipes  pluridisciplinaires 
composées notamment de professionnels de l’insertion sociale et professionnel e, en 
particulier des agents de l’institution mentionnée à l’article L5312-1 du Code du travail 
dans  des  conditions  précisées  par  la  convention  mentionnée  à  l’article  L262-32  du 
présent  code,  de  représentants  du  département  et  des  maisons  de  l’emploi  ou,  à 
défaut,  des  personnes  morales  gestionnaires  des  plans  locaux  pluriannuels  pour 
l’insertion  et  l’emploi  et  de  représentants  des  bénéficiaires  du  revenu  de  solidarité 
active.
 » 
•  Les missions des CLI – article L. 262-39 du CASF 
« Les  équipes  pluridisciplinaires sont  consultées  préalablement  aux  décisions  de 
réorientation  vers  les  organismes  d’insertion  sociale  ou  professionnel e  et  de 
réduction  ou  de  suspension,  prises  au  titre  de  l’article  L.  262-37,  du  revenu  de 
solidarité active qui affectent le bénéficiaire. 
» 
 
Pour  mettre  en  œuvre  ces  dispositions  et  afin  de  faciliter  le  fonctionnement  des  CLI  sur 
l’ensemble du Département, une charte de la fonction de membre de CLI a été élaborée. 
La présente charte définit le cadre d’exercice de la fonction de membre de CLI. 
Elle  engage  le  Conseil  départemental  qui  assume  la  responsabilité  et  l’animation  de  cette 
instance. 
El e  engage  également  l’ensemble  des  membres  participants :  les  élu·e·s,  les 
professionnel·le·s  et  leurs  institutions  d’appartenance,  les  représentant·e·s  des  structures 
d’insertion et d’associations, les représentant·e·s des collectifs citoyens RSA. 
Juillet 2020 
Charte de la fonction de membre de CLI 


 
 
LE RÔLE DE LA CLI 
Les  équipes  pluridisciplinaires  prévues  par  la  loi  sont  intitulées,  en  Loire-Atlantique, 
commissions  locales  d’insertion  (CLI).  El es  sont  au  nombre  de  12.  Le·la  Président·e  de  la 
CLI  représente  le  Président  du  conseil  départemental  pour  prendre  les  décisions  relatives 
aux  situations  individuelles.  Les  CLI  sont  consultées,  soit  systématiquement,  soit  à  sa 
demande, par le·la Président·e de CLI avant une décision sur les thèmes suivants :  
•  examen  systématique  des  situations  n’aboutissant  pas  à  un  accompagnement 
« emploi »  dans  les  6  à  12  mois.  Ces  situations  seront  étudiées  au  moment  du 
renouvellement du contrat d’insertion ; 
•  examen,  à  la  demande  du·de  la  Président·e  de  CLI,  de  contrats  d’insertion  portant 
sur l’accompagnement professionnel ;  
•  examen,  à  la  demande  du·de  la  Président·e  de CLI,  de  certaines  demandes d’aide  
individuelle ; 
•  examen  systématique  des  situations  d’orientation  ou  de  réorientation  en  cas  de 
désaccord  entre  professionnel·le·s  ou  entre  professionnel·le·s  et  usager.  Les  CLI 
seront  informées  régulièrement  des  autres  situations  de  réorientation  afin  qu’elles 
puissent  repérer  et  travailler  sur  les  éventuels  dysfonctionnements  du  système 
d’orientation ;   
•  examen systématique des propositions de suspension, réduction ou suppression de 
l’allocation lorsque celles-ci sont dues à un défaut de contractualisation ou de projet 
personnalisé d’accès à l’emploi (PPAE), au non-respect du contrat d’insertion ou du 
PPAE,  à  un  refus  de  contrôle,  à  des  omissions  délibérées  ou  des  fausses 
déclarations, ou à du travail dissimulé. 
 
COMPOSITION 
Un  arrêté  du  Président  du  Conseil  départemental  détermine  la  composition  et  le  ressort 
géographique de chaque commission. 
Chaque commission comprend : 
•  les conseiller·ère·s départementaux·ales des cantons du territoire de la commission, 
•  un·e représentant·e de centre communal d’action sociale (CCAS), 
•  un·e représentant·e de Pôle emploi, 
•  des représentant·e·s des structures d’insertion par l’activité économique, 
•  des représentant·e·s des associations du secteur, 
•  un·e  allocataire  du  RSA  par  collectif  citoyen  RSA  du territoire  de  la CLI  (le nombre 
pourra varier selon le nombre de collectifs citoyens RSA). 
Juillet 2020 
Charte de la fonction de membre de CLI 


 
 
PRINCIPES 
Il  est  retenu  des  principes qui fondent  et garantissent  les  valeurs  partagées  par  l’ensemble 
des membres des CLI. 
Trois grands principes guident l’exercice de la fonction de membre de CLI. Il s’agit : 
•  PRINCIPE n°1 – Le respect des personnes ;  
•  PRINCIPE n°2 – La transparence des informations ; 
•  PRINCIPE n°3 – La prise en compte équitable des points de vue. 
Ces valeurs se déclinent en modalités qui doivent être respectées par les membres dans 
l’accomplissement de leurs rôles. 
 
MODALITÉS 
 La fonction de membre de CLI 
Au sein de l’instance CLI, les membres de CLI sont consultés préalablement aux décisions 
prises par le·la Président·e de CLI par délégation du Président du Conseil départemental. 
Pour  exercer  ce  rôle  de  consultation,  chaque  membre  de  CLI  contribue,  au  sein  de 
l’instance,  aux  échanges  et  aux  débats,  avec  pour  objectif  d’éclairer,  par  sa  participation 
active, les décisions qui relèvent du Président du Conseil départemental. Par son rôle actif et 
déterminant,  le  membre  de  CLI  concoure  donc  à  soutenir  l’insertion  professionnelle  et 
sociale des allocataires du RSA. 
 
Pour  garantir  un  traitement  équitable  des  situations,  les  membres  de  CLI  inscrivent  leur 
fonction dans le cadre ci-dessous : 
 Le respect du secret professionnel et de la confidentialité 
Deux articles viennent imposer le secret professionnel aux membres de la CLI. Il s’agit de : 
•  Article L. 262-40 du CASF  
« Pour  l'exercice  de  leurs  compétences,  le  Président  du  Conseil  départemental,  les 
représentants  de  l'État  et  les  organismes  chargés  de  l'instruction  et  du  service  du 
revenu  de  solidarité  active  demandent  toutes  les  informations  nécessaires  à 
l'identification de la situation du foyer : 

1°  Aux  administrations  publiques,  et  notamment  aux  administrations 
financières, 

2° Aux collectivités territoriales, 
3°  Aux  organismes  de  sécurité  sociale,  de  retraite  complémentaire  et 
d'indemnisation  du  chômage  ainsi  qu'aux  organismes  publics  ou  privés 
concourant aux dispositifs d'insertion ou versant des rémunérations au titre de 
l'aide à l'emploi. 

Les  informations  demandées,  que  ces  administrations,  collectivités  et  organismes 
sont  tenus  de  communiquer,  doivent  être  limitées  aux  données  nécessaires  à 
l'instruction du droit au revenu de solidarité active,  à sa liquidation et  à son contrôle 
ainsi qu'à la conduite des actions d'insertion. 

Juillet 2020 
Charte de la fonction de membre de CLI 


 
 
Les  informations  recueillies  peuvent  être  échangées,  pour  l'exercice  de  leurs 
compétences,  entre  le  président  du  conseil  départemental  et  les  organismes 
chargés  de  l'instruction  et  du  service  du  revenu  de  solidarité  active  et 
communiquées  aux  membres  de  l'équipe  pluridisciplinaire  mentionnée  à 
l'article L. 262-39. 

Les  personnels  des  organismes  cités  à  l'alinéa  précédent  ne peuvent  communiquer 
les informations recueillies dans l'exercice de leur mission de contrôle qu'au président 
du conseil départemental et, le cas échéant, par son intermédiaire, aux membres de 
l’équipe pluridisciplinaire. 
» 
•  Article L. 262-44 du CASF 
« Toute personne appelée à intervenir dans l'instruction des demandes ou l'attribution 
du revenu de solidarité active ainsi que dans l'élaboration, l'approbation et la mise en 
œuvre du projet personnalisé d'accès à l'emploi mentionné à l'article L. 262-34 ou de 
l'un des contrats mentionnés aux articles L. 262-35 et L. 262-36 est tenue au secret 
professionnel, sous peine des sanctions prévues à l'article L. 226-13 du code pénal. 

Toute  personne  à  qui  les  informations  relatives  aux  personnes  demandant  le 
bénéfice  ou  bénéficiant  du  revenu  de  solidarité  active  ont  été  transmises,  en 
application  de  l'article  L.  262-40  du  présent  code  est  tenue  au  secret 
professionnel dans les mêmes conditions.
 » 
Et 
Article L. 226-13 du Code pénal 
« La  révélation  d’une  information  à  caractère  secret  par  une  personne  qui  en  est 
dépositaire soit par état ou par profession, soit en raison d’une fonction ou d’une 
mission
  temporaire,  est  punie  d’un  an  d’emprisonnement  et  de  15  000  euros 
d’amende. » 

 
 La prise en compte équitable de tous les points de vue 
Le respect de l’expression de chaque membre de CLI doit être garanti. Chacun·e apporte sa 
contribution,  chaque  personne  représentée  au  sein  de  l’instance  a  une  identité  et  un  statut 
qui sont pleinement reconnus. 
 
 La nécessaire formation continue des membres 
Chaque membre de CLI a droit à un accueil personnalisé comprenant : 
•  une information / formation sur le dispositif RSA et la fonction de membre de CLI, 
•  et se concluant par un engagement en signant la charte.  
 
 Le rôle de garant du Conseil départemental 
Le Conseil départemental est garant de la bonne marche de la CLI. Il s’engage à donner les 
moyens  d’une  animation  de  qualité  en  mettant  ses  professionnel·le·s  techniques  du  pôle 
action sociale de proximité et insertion (ASPI) en charge de cette fonction. 
Juillet 2020 
Charte de la fonction de membre de CLI 


 
 
MODALITÉS DE FONCTIONNEMENT 
 
 L’instance 
•  La durée du mandat  
  pour  les  allocataires,  la  durée  du  mandat  est  d’un  an.  Leur  présence  est  liée  à 
l’appartenance  au  dispositif  RSA.  Ils  peuvent  demeurer  membres  dans  un  délai  de  
4 mois après leur sortie du dispositif RSA. 
  Les  institutions,  structures  d’insertion  par  l’activité  économique  (SIAE), 
associations,  élu·e·s :  la  durée  du  mandat  est  de  3  ans  pour  les  membres  des 
structures et institutions. 
•  Mode de désignation : les membres sont désignés par le·la responsable de la 
structure dont ils dépendent. Les allocataires sont désignés au sein du collectif 
citoyen RSA.  
•  Le défraiement pour les allocataires du RSA : la prise en charge des frais engagés 
à l’occasion de la participation des allocataires représentant le collectif citoyen RSA 
aux séances de CLI. 
•  Absence du titulaire : en cas d’absence à une séance de CLI, le·la titulaire s’engage 
à prévenir son·sa suppléant·e. 
 
 La méthode et les modalités d’animation 
Le·la Président·e de CLI conduit l’animation des séances de CLI. 
Une  vigilance  est  portée  sur  l’expression  de  la  parole  et  la  prise  en  compte  de  l’avis  de 
chacun·e des membres. 
 
 Les modalités de présence des titulaires et suppléant·e·s 
Seul·e·s  les  titulaires  participent  au  vote  éventuel.  Titulaires  et  suppléant·e·s  peuvent  être 
présent·e·s simultanément. Le·la suppléant·e assiste au titre d’observateur, afin d’assurer la 
cohérence de l’instance en l’absence du titulaire. 
 
 Confidentialité 
Les  documents  nominatifs  remis  en  séance  de  CLI,  sont  à  laisser  sur  place  afin  que  les 
services du Conseil départemental procèdent à leur destruction. 
 
Charte validée par le comité des Président·e·s de CLI du 15 septembre 2010 
 
Signature du·de la membre de CLI    
 
      Signature du·de la Président·e de CLI 
Juillet 2020 
Charte de la fonction de membre de CLI