Pisa 2018

Sm fait cette Droit d'accès à l'information demande à Ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse

Des dispositifs automatiques anti-spam sont en place pour cette requête plus ancienne. Merci de nous faire savoir si une réponse complémentaire est attendue ou si vous rencontrez des difficultés à répondre.

La réponse à cette demande est très en retard. Selon la loi, en toutes circonstances, Ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse aurait déjà dû répondre (détails). Si vous êtes l'auteur de la demande, vous pouvez vous plaindre via le lien Solliciter un recours.

Cher/Chère Ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse,

En application de la loi n° 78-575 du 17 juillet 1978 relative aux documents administratifs, je souhaite recevoir communication des documents administratifs suivants:
Je souhaite vous poser quelques questions, notamment :-
Quelles mesures ont été prises afin d’améliorer chacun des problèmes d'inégalités identifiés par Angel Garria Secretaire Generale OECD en december concernant les resultats PISA France https://www.oecd.org/fr/apropos/secretai...

Si pour certains problèmes aucune mesure n'a été prise, pourriez-vous expliquer pourquoi ?
À quel moment pensez-vous voir une amélioration suite aux mesures prises jusqu'à présent ?
Par quels moyens mesurez-vous le succès ou non de ces mesures ?
Avez-vous, comme suggéré, cherché de l'inspiration dans le système éducatif d'un autre pays et, le cas échéant, dans quelles initiatives ?

Voici les points sur lesquels je souhaite focaliser :-
1.En 2015, la France était l’un des pays où le poids de l’origine pèse davantage qu’ailleurs sur la performance – et c’est toujours le cas en 2018
2.Les élèves français de milieux socio-économiques défavorisés sont cinq fois plus nombreux que ceux de milieux favorisés à ne pas atteindre le niveau minimal de lecture.C’est l’un des scores les plus élevés des pays de l’OCDE.
3.Les enfants issus de l’immigration sont également lourdement touchés par les inégalités,près de 20% des élèves français issus des milieux défavorisés ne conçoivent pas poursuivre des études supérieures.
4.Il est vital de soutenir les élèves et les établissements défavorisés, notamment en allouant les ressources là où elles sont les plus nécessaires.
Il est aussi essentiel de renforcer le volet pédagogique de la formation des enseignants, avec un accès à une formation continue répondant à leurs besoins spécifiques.
5. La France ne peut que gagner à s’inspirer de ces exemples. (Canada, en Corée, en Estonie ou encore en Finlande)
6.Les enseignants en France devraient être mieux préparés aux défis qui les attendent. La France est l’un des pays de l’OCDE où les élèves se sentent le moins soutenus par leurs enseignants.
7.La formation laisse peu de place aux autres aspects professionnels – notamment à la gestion de classe et au suivi individualisé des élèves. En France, ce sont les élèves d’écoles défavorisées qui bénéficient le moins des enseignants les plus qualifiés et les plus expérimentés – alors qu’ils sont ceux qui en ont le plus besoin. Ce déséquilibre ne peut être que néfaste sur le long terme.
8.La France est l’un des pays de l’OCDE où les élèves se plaignent le plus du temps perdu en classe, du fait de problèmes de discipline.

Je souhaite recevoir ces documents dans un format numérique, ouvert et réutilisable. Pour ce faire, veuillez m’indiquer leur adresse de téléchargement ou me les envoyer en pièce jointe.

Comme le livre III du code des relations entre le public et l’administration le prévoit lorsque le demandeur a mal identifié celui qui est susceptible de répondre à sa requête, je vous prie de bien vouloir transmettre ma demande au service qui détient les documents demandés si tel est le cas.
Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l'expression de mes sentiments distingués.
SM.